Années 60

Cahiers du cinéma Spécial Jean Eustache, n°523
site-Film_Comment.jpg
Film Culture publie au printemps 1963 [Pierre arrive à NY au mois d’août], sous la direction d’Andrew Sarris, un numéro mythique qui dresse un panorama des metteurs en scène américains et étudie "la notion de mise en scène comme geste artistique dominant du cinéma". Sarris est le critique du Village Voice, son rival est Bosley Crowther du New York Times.

 

bla
Avec Henri Langlois en 1976 
[object Object]
Lors de son séjour américain en 1963, Pierre eut le privilège de rencontrer Louise Brooks, icône de la cinéphilie à Rochester, où le conservateur de la George Eastman House lui assurait une vie moins précaire qu’à New York.
 
vanityfair.jpg
  Cliquez pour lire le début de l’article (uniquement page 1 sur 5)
 En 2004, le magazine américain Vanity Fair décidait de célébrer les metteurs en scène de Hollywood dans les années 60. Le choix s’est porté sur l’année 1969 et sur Paul Mazursky (Bob and Carole and Ted and Alice), comme auteur de l’article. Les photos sélectionnées montraient en effet John Ford, Norman Jewison, Mark Rydell, Costa-Gavras, Mazursky lui-même, et d’autres, réunis chez Georges Cukor pour un déjeuner pré-Oscars. Cette année-là, Ma nuit chez Maud était sélectionné dans la catégorie "meilleur film étranger" et Pierre fut invité à ce déjeuner où, représentant, outre le film de Rohmer, la cinéphilie française, il put échanger quelques mots avec John Ford.

 

[object Object]