© Collection privée Edith Cottrell
© Bernard Prim
1971, l’équipe de tournage de L’Amour l’après-midi, avec, au fond: Philippe Rousselot, Nestor Almendros, Barbet Schroeder, Zouzou, Eric Rohmer, Bernard Verley, Bernard Prim, photographe de plateau; assis au premier rang : Jean-Pierre Ruh, ingénieur du son.

 

Rohmer_for_ever.jpg
 
Après Le Genou de  Claire, Cottrell m’avait dit « C’est bien, vous avez joué avec un grand cinéaste, mais c’est un métier, maintenant il faut apprendre »
Fabrice Luchini
in Cahiers du Cinéma, sept. 2010
© DR Les films du Losange, photo E. C.

Début janvier 1969, tournage de Ma nuit chez Maud à Clermont-Ferrand.

« (…) l’œuvre de Rohmer semble d’une netteté de conception et d’exécution sidérante. Comment expliquez-vous cette sûreté créatrice ? 
Pierre Cottrell : La différence, c’est le bagage culturel, et surtout littéraire. Godard ne sait pas lire un livre, il le dit lui-même, il picore et balance quelques citations dans l’urgence. Rohmer, c’est le contraire. La culture travaille en profondeur. (…)
Pierre Rissient : Oui, c’est une question de maturation. La clé, c’est la fixation très tôt chez Rohmer d’une certaine idée du cinéma, qui vient du croisement de Murnau et de Rossellini (…) »
Serge Bozon, Cahiers du cinéma, n° 653, 2010
[object Object]
Pierre photographié par Nestor Almendros 
/ Coll. Edith. Cottrell
mot-a-rohmer-elliott-2.jpg
© Collection privée Edith Cottrell
Grace Dalrymple Elliott  est l’auteur du livre adapté par Eric Rohmer en 2001 sous le titre L’Anglaise et le duc. G.D. Elliott, l’avait rédigé à la demande de George III lorsqu’il apprit qu’elle avait été la maîtresse du duc d’Orléans. Notre amie Ilona Halberstadt (créatrice de la revue londonienne PIX) en avait trouvé un exemplaire pour Pierre.

 

fleche.jpg
fleched.jpg